Si le Krav-Maga a été développé pendant des décennies en Israël, ses origines sont en réalité européennes. Elles remontent à l’époque troublée des années 30, dans une Europe de l’Est où les violences antisémites deviennent quotidiennes.

Au milieu des années 30, les mouvements antisémites apparaissent et se radicalisent dans toute l’Europe. À Bratislava, capitale de la Tchécoslovaquie, de véritables bandes harcèlent quotidiennement les habitants du quartier juif.

Protéger la communauté

Le jeune Imi Lichtenfeld est alors un athlète de niveau international, champion de lutte, de gymnastique et de boxe. Il devient le leader informel d’un groupe de jeunes juifs, pour la plupart pratiquants de boxe, de lutte et d’haltérophilie. Durant plusieurs années, Imi et ses amis prennent part à des confrontations violentes avec les milices antisémites. Ce contexte de combats de rue lui permet de poser les bases de ce qui deviendra ensuite le Krav-Maga

D’Europe en Israël

À la fin des années 30, face à l’avancée des troupes nazies, Imi quitte l’Europe et met le cap sur la Palestine. Il lui faudra deux ans pour y parvenir. Il rejoint la Légion Tchèque, commandée par l’armée britannique. Démobilisé en 1942, il reçoit l’autorisation de séjourner en Palestine. Il rejoint le mouvement de résistance juif Hagana, où il devient instructeur chargé d’entraîner les membres de ce mouvement au corps-à-corps.

Lors de la création d’Israël, il est nommé Instructeur en Chef  des Forces de Défense israéliennes. Durant près de 20 ans, il y développera le Krav-Maga et entraînera de nombreux combattants des unités spéciales israëliennes. Dès cette époque, le Krav-Maga acquiert ses principales caractéristiques: une méthode facile à apprendre et à appliquer, adaptée aussi bien aux employés de bureau qu’aux soldats d’élite, et utilisable dans les conditions les plus stressantes.

De l’armée au civil

À la fin des années 60, Imi prend sa retraite et se consacre à la deuxième partie de son oeuvre: l’adaptation du Krav-Maga à un usage civil. Dès le début des années 80, Eyal Yanilov devient son bras droit et est chargé d’écrire le premier manuel de Krav-Maga. Ensemble, ils développent et affinent le programme.

Dans le courant des années 90, principalement grâce à Eyal Yanilov, le Krav-Maga commence à être enseigné hors d’Israël.

Aujourd’hui, Krav-Maga Global, fondé par Eyal Yanilov, est la plus grande organisation internationale dédiée à l’enseignement du Krav-Maga à travers le monde.

 

Eyal Yanilov