Nous avons sélectionné quelques petits films afin d’illustrer l’efficacité et la simplicité des techniques de Krav Maga. Toutes ces vidéos ont été tournées par des instructeurs hautement qualifiés de la fédération Krav Maga Global (KMG).

Simplicité, efficacité

Eyal Yanilov, fondateur de Krav Maga Global, assistant et bras droit d’Imi Lichtenfeld, exécute une série de techniques de Krav-Maga: défenses contre un coup de poing, un coup de pied, une attaque au couteau, en position debout, assis et couché.

Sortir de la zone de danger

Dans cette petite vidéo, Ilya Dunsky, expert en Krav-Maga et instructeur, se défend contre une attaque à la batte de base-ball. Cette technique illustre un aspect important du Krav-Maga: sortir le plus vite possible de la zone de danger. Ici, le défenseur avance vers l’agresseur tout en déviant l’attaque. Il se place ainsi non seulement hors de portée d’un second coup, mais aussi en position de porter lui-même une série de contre-attaques avant de désarmer l’agresseur.

Le principe de la double défense

En Krav-Maga, la vaste majorité des techniques de défenses impliquent une double défense contre l’attaque:

  • une défense de membre: le membre le plus proche de la menace intervient pour dévier ou bloquer l’attaque
  • une défense de corps: le pratiquant éloigne la partie du corps visée de la menace. Souvent, cette défense entraîne un positionnement stratégique afin d’être rapidement en mesure de porter une contre-attaque ou de fuir.

Cette double défense accroît la sécurité du pratiquant. Dans l’exemple ci-dessous, un homme assis se défend contre un coup de pied porté à pleine puissance par un agresseur debout. Comme souvent dans les techniques de Krav-Maga, il quitte les lieux le plus rapidement possible une fois la défense effectuée.

 

Armes à feu

Même si elles sont plutôt rares dans notre pays, les situations où un agresseur menace sa victime à l’aide d’une arme à feu peuvent survenir. Ici aussi, le Krav-Maga apporte une réponse.
Une fois de plus, la technique employée combine défense de membre (dévier la ligne de feu du pistolet) et défense de corps (éloigner le buste de la ligne de feu). Ici, il est également primordial de contrôler très rapidement l’arme, qui représente un danger mortel. La déviation se transforme rapidement en saisie, et le défenseur porte simultanément un coup de poing à l’agresseur pour le désorienter. Immédiatement après, la deuxième main vient contrôler l’arme, puis l’agresseur est désarmé.